GALLERIES

    COUSTELLET, LE 3 AVRIL 2019

    STÉPHANIE

    Il y a quelques semaines, Stéphanie nous a accueilli dans son superbe bureau-showroom sous le soleil du sud de la France. Un endroit plein de charme qu’elle tient avec Céline Jean. Chaleureuse, drôle + à l’écoute Stéphanie est une femme rayonnante qui transmet des ondes positives aux gens qui l’entourent.  

    Stéphanie est wedding-planner, «je n’ai pas de couple phare mais s’il fallait retourner sur un style j’aurai adoré marier Marilyn Monroe avec Kennedy».

     

    « Je suis une mère, une femme et une wedding-planner, dans cet ordre »

    Stéphanie Fayolle, fondatrice de WEP in Provence & WEP Events

    CRÉDIT PHOTO: ALISON PHOTOGRAPHER


    Stéphanie a un parcours atypique… Ou bien, si ce n’est pas votre première lecture des interviews de What the Wedding vous vous direz que finalement, il est rare d’arriver au sein du monde du mariage du premier coup.

    Stéphanie a d’abord fait une fac d’histoire avant de s’orienter vers une école de Chef de Produit et styliste: «Déjà là j’ai pu rencontrer ce monde du travail en équipe puisque tu n’es pas Chef de Produit si tu ne travailles pas avec un styliste et vice versa». Elle est restée Chef de Produit pendant 7 ans dans une maison de prêt-à-porter pour homme. Puis, elle est devenue wedding-planner. «Lors d’un salon à Florence, le Pitti Uomo, j’ai rencontré une wedding-planner italienne et en discutant avec elle j’ai réalisé que c’était à l’identique que ce que je faisais en tant que chef de produit. Tu crées un mariage comme tu crées une collection».

    CRÉDIT PHOTO: SAYA PHOTOGRAPHY


    Stéphanie aborde l’organisation d’un mariage petit à petit: «il y a un ordre définitif qui est la connaissance parfaite du couple et après ce vers quoi ils tendent». Pour connaître ses couples, Stéphanie a besoin de les voir. Pour elle, c’est essentiel. Elle les rencontre trois fois en moyenne avant le jour-j. Plus, c’est trop. «Quand par exemple ils nous demandent de leur trouver leur lieu, on ne va pas leur présenter 10 sites, ça serait contre-productif. Il faut d’abord bien connaître son couple et ensuite leur proposer trois ou quatre sites qui leur correspond».

    CRÉDIT PHOTO: MARION HEURTEBOUST


    Les couples venant vers Stéphanie connaissent le métier de wedding-planner, «ils baignent dans cette culture là, ils ont compris ce qu’était le métier de wedding-planner et ont la culture du service». Stéphanie maîtrise son sujet.

    Ce qu’elle aime le plus ? «Le contact humain, c’est primordial. On ne peut pas faire ce métier si on n’aime pas l’humain». Son moment favori ? «La partie des speech. Les anglais et les américains s’expriment beaucoup moins que nous les latins. Ils se disent des vraies choses à ce moment là».

    CRÉDIT PHOTO: ALISON PHOTOGRAPHER


    Un modèle dans la vie? «Les femmes de ma famille. J’avais une arrière grand-mère qui était suffragette et première main chez Chanel. Je trouve que ce côté là est exceptionnel… Mais finalement, pourquoi avoir un modèle ? Soyons nous, en bien».

    Sa plus grande émotion professionnelle? «Les papas. Ils me transcendent. Notamment Jonathan. C’est un papa qui a connu une maladie très très grave, qui vivait en Angleterre et qui est parti avec toute sa famille au Canada pour se faire soigner, dont ses trois filles. Les papas sont un peu durs avec nous les wedding-planners au départ, il faut vraiment qu’on leur prouve des choses. Si eux on les a surpris et emballé, on a tout gagné. Et alors si un papa pleure, je pleure aussi».

    CRÉDIT PHOTO: PAIRE DE CERISES


    Ta citation ? « Pour vivre heureux, vivons cachés ». C’est ce que Stéphanie et ses équipes promettent à leurs couples.

    CRÉDIT PHOTO: PAIRE DE CERISES


    Nous aimons parler de notre enfance aussi, Stéphanie nous parle d’un souvenir:

    «C’est une période de ma vie, on vivait dans un Mas quand j’était toute petite, il s’appelait Le Mas des Éléphants et j’étais heureuse là-bas. C’était vieux, tout cassé, je me baignais dans une baignoire à sabots. C’était une période un peu bohème, très Provence »


    Merci Stéphanie pour ce moment chaleureux et tes good vibes.

    ALISON + SARAH

    CONVERSATION PRÉCÉDENTE

    COMMENTAIRES -

    ÉCRIRE UN COMMENTAIRE