GALLERIES

    MARSEILLE, LE 21 MARS 2019

    MANON GONTERO

    Nous sommes arrivées sous le soleil de Marseille un après-midi du mois de mars afin de rencontrer Manon Gontero. Depuis septembre dernier, nous avons vu des ateliers, bureaux, showrooms… C’est la première fois où nous sommes restées bouches bées dès notre entrée (et il nous en faut beaucoup). Le showroom de Manon Gontero est unique, empli de sa personnalité. Il ne ressemble à aucun autre, c’est ce qui fait son charme + sa force.

     

    « Je suis tellement tout et rien que je n’ai pas un style précis »

    Manon Gontero, fondatrice de sa marque éponyme


    Manon Gontero est donc créatrice de robes de mariée. « Je suis tellement tout et rien que je n’ai pas un style précis ». Peut-être pas un style précis mais un style très fort et reconnaissable, sans aucun doute. Sa mariée Manon Gontero idéale ? « Mes mariées sont des mariées qui s’affirment, qui assument se dévoiler… Elles sont à la recherche d’originalité et de nouveautés ». La mariée qu’elle aimerait habiller ? « Lady Gaga parce que tu t’éclates ! »

    Manon Gontero 5


    Qui es-tu Manon ? « C’est très difficile de parler de soi ! Je suis très sensible, très créative dans tout, excessive dans tout aussi, une éternelle stressée ça c’est sûr »

    C’est un concours de circonstances qui amène Manon à créer Manon Gontero. « Je me suis toujours dit que j’allais monter ma boite mais dans quoi ? Je ne savais pas forcément ». Manon Gontero était modéliste dans le prêt-à-porter puis petit à petit elle se plonge dans le mariage : « par des retouches au début puis par la création d’une robe, de deux robes et je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire dans le mariage ». À l’époque Manon a 21 ans : « Je manquais d’expérience et j’avais peur d’ouvrir quelque chose, j’avais besoin d’être accompagnée ». Elle se lance, c’était le bon moment : « Personne de ma famille n’est dans la couture donc quand tu as une problématique tu passes des nuits dessus à chercher. J’ai vécu des moments de galère au début »

    Son inspiration au moment de créer une collection : « Un petit peu tout. Je m’inspire du quotidien, des tendances, des nouvelles matières que je reçois parce que jai trop envie de les utiliser, de mes mariées aussi beaucoup. Elles demandent toujours quelque chose que tu n’as pas donc tu as envie de sortir LE truc qu’elles cherchent. C’est un petit mélange de tout ça »

    Manon Gontero 6


    Choisir une robe Manon Gontero c’est aussi pouvoir porter une robe sur-mesure : « Nous avons un premier rendez-vous où la future mariée me raconte son parcours, ce dont elle a envie, ce qu’elle aime chez moi. Ensuite, nous faisons des essayages. Certaines fois une robe de collection est la bonne donc nous la réalisons sur-mesure et certaines fois elles ont envie de mixer plusieurs parties de différentes robes ensemble. À ce moment-là je fais un croquis et on part sur la robe personnalisée. Je la revois ensuite 4 fois avant son mariage »

    Manon Gontero 13


    Les robes de Manon Gontero sont toutes différentes, elle aime toutes les matières sans concession : « la dentelle, la broderie, la soie, la mousseline, le tulle, le sequin… Si je pouvais travailler le plastique je le travaillerai. J’ai même travaillé le cuir au début ». Ses matières viennent en majorité de France et d’autres d’Italie : « C’est important pour moi parce que c’est là que tu trouves les plus belles matières »

    Manon Gontero 19


    Nous n’avons pas pu résister et avons demandé à Manon comment serait sa robe de mariée… « Notre mariage est en prévision. Je me suis posée sur le dessin il y a 1 an. Je suis partie sur quelque chose de sobre en soie, très lisse, avec des épaulettes près du corps. Puis, les mois ce sont enchainés et je suis passée à quelque chose de tout en dentelle avec des manches longues. Je pense que je vais travailler sous la pression parce que je crois que je n’arriverai pas à prendre ma décision si on n’est pas à quelques mois du mariage, j’en suis sûre ».

    Manon Gontero 20


    Sa citation au quotidien ? « Rester soi-même »

    Sa plus grande émotion professionnelle ? « Ma première robe de mariée vendue à la boutique. C’était une femme qui se mariait 1 mois après. J’avais mis en vitrine une robe tout en dentelle. Elle est rentrée dans la boutique. Je lui ai proposé d’essayer cette robe là, elle a eu le gros coup de coeur et elle l’a acheté ».


    Son souvenir d’enfance ? (exceptionnellement sans image)

    « C’est un souvenir que j’ai raconté il n’y a pas longtemps à ma collègue parce que nous avons des petites filles qui passent devant la vitrine et qui admirent les robes. Je les regarde à chaque fois avec beaucoup d’émotion. Quand j’étais petite on partait à l’école avec mon père le matin et on passait devant une boutique de robes de mariée. Tous les matins c’était le rendez-vous. On passait devant et on regardait si elle avait changé les modèles de la vitrine. Ça me plaisait déjà »


    Merci Manon Gontero pour ce moment de sincérité sous le soleil de Marseille. Courez découvrir sa collection de robes de mariée 2019 !

    ALISON + SARAH
    CONVERSATION PRÉCÉDENTE Manon Gontero 2 CONVERSATION SUIVANTE Manon Gontero 1

    COMMENTAIRES -

    […] Si vous avez aimé son portrait, vous allez adorer celui d’Ingrid Fey ou celui de Manon Gontero. […]

    Votre commentaire est en attente de modération.

    […] vous avez aimé son portrait, foncez découvrir les suivants, comme celui de la créatrice Manon Gontero […]

    Votre commentaire est en attente de modération.

    Un portrait qui m’inspire et me rassure étant une toute jeune entreprise. C’est motivant de voir autant de réussite !

    ÉCRIRE UN COMMENTAIRE